Fermer
Retour collections numérisées
Imprimer Texte plus gros Texte plus petit Flux RSS

Augustinus Homiliae quinquaginta et Glossarium Saint Augustin,
Sermons et Glossaire anglo-saxon, dit Glossaire d'Épinal

Consulter le glossaire Consulter le glossaire avec transcription
Consulter le glossaire avec transcription Consulter le glossaire avec transcription


Cote

MS 72

Date de création

VIIIe siècle

Support original

Manuscrit


C'est sous cette appellation, Le Glossaire d'Epinal, qu'est désigné et connu, sur le plan international, le plus ancien manuscrit aujourd'hui conservé à la bmi. Le manuscrit daté de 734 (?) est entré dans les collections qui allaient former la bibliothèque publique d'Epinal à la suite des confiscations révolutionnaires.

Il provient de la bibliothèque de l'abbaye de Moyenmoutier où sa présence est attestée depuis le début du XVIIIe siècle mais supposée bien plus ancienne.

Composé de quatorze folios, le Glossaire d'Epinal est un corpus de 3 200 inscriptions dont 950 en vieil anglais. Il présente les caractéristiques des premiers manuscrits insulaires et a, probablement, été écrit par un unique copiste dont l'écriture rappelle la calligraphie northumbrienne.

Manuscrit aussi sobre qu'unique, le Glossaire d'Epinal est un document majeur pour la connaissance de la langue anglaise dans ses formes les plus anciennes.



Origine et datation

Le Glossaire est supposé présent à Moyenmoutier dés le Moyen Âge. Une hypothése peut être émise quant à sa présence en lien avec la création à Moyenmoutier de la première école de grammaire d'Europe dès 985, l'existence de la bibliothèque serait attestée en 950.


Il aurait été rédigé par un Anglais et copié en Angleterre à la fin du VIIe siécle ou dans la premiére moitié du VIIIe siécle. A.-K. Brown le date de 734. Mais de nombreux éléments laissent supposer d'une date de rédaction encore plus ancienne : le manuscrit aurait plus de 1 200 ans. Lowe souligne l'écriture rappelant la calligraphie northumbrienne. Il a été réalisé par un copiste unique car il présente une très grande unité d'écriture.


Le Glossaire d'Epinal est l'un des plus anciens témoignages de langue anglaise et l'un des plus longs. Il appartient au même corpus de glossaires que le Glossaire d'Erfurt, ce dernier étant daté de la fin du VIIIe siècle ou du début du IXe siècle, peut-être à partir d'une copie intermédiaire. A.-K. Brown fait remonter les deux glossaires à un ancêtre commun qui aurait été rédigé dans les années 670-680 mais qui n'a pas été retrouvé à ce jour.



Description

Le manuscrit se compose de 14 feuillets de parchemin constituant deux cahiers. Les feuillets sont disposés fleur contre fleur puis chair contre chair.


Les feuillets ont été réglés aprés le pliage avec de simples ficelles nouées et des pointes dans les deux bords; piqures et réglures sont visibles sur plusieurs folios et typiques des premiers manuscrits insulaires. Le support est un vélin ou un parchemin, peut-être de mouton.


Le Glossaire est organisé selon l'ordre alphabétique à raison de six colonnes de 38 lignes pour le premier cahier, 37 lignes sur le folio 97, 39 lignes pour le second cahier. Trois des colonnes sont des mots souches, trois des interprétations. Il se présente donc en un ensemble de colonnes dont la premiére est une forme latine, à laquelle répondent soit un synonyme en latin, soit une périphrase en latin, soit un terme en anglais. C'est précisément cette derniére colonne qui donne au Glossaire d'Epinal toute sa valeur : un témoignage exceptionnel et unique de la langue d'une époque fort ancienne.


Il présente 3 200 inscriptions dont un quart à un tiers en vieil anglais. A l'origine, il devait comporter environ 4000 termes. Deux cahiers sont aujourd'hui incomplets - manquent les lettres D et E et la fin du Glossaire. On trouve 950 mots anglo-saxons.
La seule ponctuation utilisée est le point. Le manuscrit ne comporte pas de décoration, l'initiale du mot commençant une nouvelle série est une lettre plus grande - une capitale - quelquefois suivie d'une ou deux lettres plus larges. L'écriture est caractéristique des tout premiers manuscrits insulaires. Son extrême sobriété est aussi émouvante que son grand âge.


Le Glossaire d'Epinal est un document majeur pour l'étude de la langue anglaise dans ses formes les plus anciennes. Il a tout d'abord été présenté comme un glossaire servant à l'explication des mots obscurs de la Bible. Les études plus approfondies du corpus de mots ont mis en évidence, dés le XIXe siècle, un lexique bien plus diversifié présentant quelques-unes des expressions barbares qui s'étaient introduites dans la basse-latinité, ainsi qu'une foule de termes peu usités, appartenant à l'antiquité païenne. Au fil de la lecture du Glossaire, le lecteur croisera donc l'explication de termes issus de la Bible mais verra aussi se dessiner sous ses yeux un monde ancien et quotidien. A travers les mots provenant de la nature - la faune et la flore sont trés representées - ou bien des mots illustrant la vie quotidienne, comme la maternité.


Témoignage exceptionnel des formes du vieil anglais, le Glossaire d'Epinal a été étudié et continue à être étudié par les linguistes. Les études s'attachant à son histoire comme à son usage sont néanmoins peu nombreuses et traduisent des hypothèses dont celle d'un recueil intentionnellement portatif ou un dépôt de matière pour la composition de glossaires plus organisés ou plus spécialisés.


Bibliographie sélective

  • Catalogue général des manuscrits,... t.3.Paris, Imprimerie royale, 1861, p. 394-395
  • Brown, A.K. The Epinal glossary... Stanford University,thesis, 1969
  • Friry, Ch. Autre lettre relative à un Glossaire anglo-saxon, manuscrit de la bibliothèque municipale d'Epinal, du IXe siécle.
  • Documents inédits Champollion-Figeac. Paris, 1841, t.1, pp. 447-450
  • Ker, N. R. Catalogue of manuscripts containing anglo-saxon. Oxford,Clarendon, 1957.
  • Lindsay, W.M. Notae latinae.Cambridge, The university press, 1915, p.456
  • Mone, F. J. Anzeiger für Kunde der Deutschen Vorzeit, t. VII, p. 132-153, 1838
  • Pheifer, J.D. Old English glosses in the Epinal-Erfurt glossary. Oxford, Clarendon,1974
  • Schlutter, O. B., Lowe, E.A.Codices Latini Antiquiores.Oxford,1953, p. 18, n°760
  • Schlutter, O.B.Das Epinaler und erfurter Glossar...Hambourg, von H. Grand, 1912, Bibliothek der angelsächsischen Prosa, VIII
  • Sweet, H. The Epinal glossary latin and old english. Londres, 1883

Le Glossaire d'Epinal a été restauré en 2008 par les ateliers de la BnF, Bibliothéque nationale de France, la Fondation François Pinault-Palazzo Grassi, Venise - a financé cette restauration. La numérisation a été offerte par la BnF et la mise en ligne du manuscrit numérisé a été réalisée gracieusement par la société Arkhenum.

Notice en allemand
Notice en anglais
Imprimer la notice
Ajouter  la selection